• Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

Voyage en Creuse

Posté par randowf le 18 janvier 2009

Voyage en « Creuse »  

 creusegite053.jpgcreusegite062.jpg creusegite038.jpg

Lors du dernier tour de France (2008), l’étape menant les concurrents d’Aigurande à Super Besse traversait le département de « la Creuse ».  Les images du reportage télévisé étaient pour moi une réelle découverte. Un passionnant voyage dans le passé, au pays de mes pères.  En effet, il me semblait au travers de ces superbes images, retrouver mon Ardenne, mais en dehors de certains traits de modernité, de retrouver mon Ardenne d’il y a cinquante ans, au temps de mon enfance, au temps de ma jeunesse.  Le temps semblait s’être arrêté sur cette région de France, les villages traversés sans grande activité, les écarts au loin, paisibles où la seule vie visible est le vagabondage des bovins dans les prés, la végétation comme interrompue dans sa croissance, rabougrie par endroit par ses luttes incessantes contre le vent et les rudesses du climat.  Mon désir fut dès ce moment d’aller voir sur place.  Internet mis à contribution, je m’intéressai aux lieux, maisons à louer, à vendre, convivialité des habitants de la région (le Limousin), possibilité pour un belge de s’y installer ? Je visitai les forums et déception….le Creusois était défini comme taciturne, peu causant, renfrogné, fermé aux autres et aux idées nouvelles. 

 Mais l’Ardennais était et est encore ainsi décrit par ceux qui ne se sont pas donné la peine (la joie) de le rencontrer et d’ainsi l’apprécier. J’ai décidé de modestement, contribuer à resserrer les liens entre la Wallonie et la France par diverses actions au départ de ce séjour. Mais revenons à nos moutons. La Creuse !  Nous avons, ma compagne et moi (sans le chien laissé à la garde d’une bonne âme) loué à Saint-Frion à 9 km de Felletin, au sud d’Aubusson, un gîte tout en rondins de mélèze pour les vacances de Noël.  Nous étions à 800 mètres du bourg (une dizaine de bâtisses) au bout d’un chemin mi forestier mi de terre, complètement esseulés et au milieu du silence de l’hiver. En face un étang gelé, plus bas un autre étang gelé et des limousines (des vaches pas des voitures) qui pâturaient autour du chalet. Nous qui cherchions la tranquillité après une année chargée de toutes sortes de problèmes…étions servis.  L’accueil de notre loueur fut agréable, il avait compris notre fatigue et les explications sur la région furent remises à plus tard (nous venions de parcourir plus de 720 km) bien que complètes déjà pour notre séjour.  Les jours suivants, nous devions découvrir les environs, à pied et en voiture. Ceci fera l’objet d’un prochain article. 

Publié dans Loisirs | Pas de Commentaire »

 

le petit baigneur du salagou |
Les ch tis carpistes II |
vivre et naviguer sur une p... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | isabelle91
| country dance
| Sadisme de Yaourt