La Wallonie avec la France……pourquoi ?

Posté par randowf le 26 mars 2009

Texte du site : www.rwf.be

 

La Wallonie avec la France ?

De bonnes raisons ! 

En résumé, les avantages pour nos populations d’une réunion à la République. 

Pour plus de détails, consultez notre argumentaire 


Un vrai contrat d’avenir pour nos enfants : 

·      Moins de gaspillage (Belgique = une cinquantaine de Ministres !). 

·      L’élection du chef de l’Etat au suffrage universel. Un scrutin majoritaire à deux tours avec une majorité claire. Une administration dépolitisée. 

·      Une république laïque, une stricte séparation de l’Etat et de l’Eglise. 

·      Un programme de sécurité avec des moyens financiers et humains. 

·      Une politique internationale ambitieuse. 

·      Des mesures concrètes pour l’environnement (Grenelle I, 2008). 

·      Une solidarité sans faille entre les 23 régions. 

·      Une politique d’immigration mieux balisée. 

·      Un enseignement de qualité, moins inégalitaire. 

·      La culture française et les langues régionales wallonnes mieux défendues. 

·      Des écoles sportives de haut niveau. 

·       

Avec la France, l’union fera vraiment la force ! 

La France soutient la Wallonie où elle investit massivement dans tous les domaines : haute technologie, monde bancaire, grande distribution, construction… 

La France croit en nos artistes et nos sportifs qu’elle forme, encourage et récompense régulièrement. 

 

Au quotidien, la France c’est aussi : 

·      Moins d’impôts sur les petits et les moyens revenus des travailleurs, et parallèlement, la juste taxation des très grosses fortunes. 

·      Des pensions plus décentes. 

·      Des droits de succession nettement moins élevés. 

·      Le gaz, l’eau, l’électricité, le téléphone et internet moins chers. 

·      Un réseau routier en bon état. Pas de taxe de roulage. 

·      Un système de santé performant (l’un des meilleurs au monde selon plusieurs études). Des frais médicaux mieux remboursés. 

·      Enfin de l’argent pour l’enseignement, le sport et la culture ! 

·      Un environnement plus favorable aux créateurs d’entreprise. 

·      Un statut privilégié pour les indépendants. 

·      La fin du bilinguisme obligatoire français-néerlandais dans les administrations à Bruxelles. L’anglais comme seconde langue.

 

La Wallonie a des atouts ! 

Ensemble avec la France, c’est surtout le bon choix pour nos enfants face à une Flandre intolérante, minée par le nationalisme, qui affiche son mépris envers  la démocratie et les francophones de Bruxelles et de Wallonie. 

Sur les 23 régions de France, la Wallonie serait la 8ème en puissance économique. 

Avec la France, les Wallons pourront affirmer leur langue et leur culture tout en préservant leurs traditions et leur mode de vie.
Comme la Picardie et la Lorraine, la Wallonie deviendra une région à part entière (5 départements) avec Namur comme capitale régionale. 

Tout comme Bruxelles et les communes de sa périphérie, si elles le décident. 

 

Publié dans actualités, Elections 7 juin 2009, famille, histoire | Pas de Commentaire »

Citation prémonitoire de Pline – Les coqs

Posté par randowf le 18 mars 2009

Les coqs marchent la tête haute, la crête droite. Seuls de tous les oiseaux, ils se tournent souvent vers le ciel et tiennent levée leur queue recourbée en faucille, en sorte qu’ils sont la terreur même des lions (Pline l’Ancien)  Prémonitoire cette image de la lutte entre coq et lion ? 

Publié dans histoire, Loisirs, nature | Pas de Commentaire »

Utiliser le purin d’orties

Posté par randowf le 16 mars 2009

Utiliser le  purin d’orties.   

Diluer avec de l’eau de pluie 2 litres de purin pour 10 litres d’eau (en pulvérisation sur le sol contre les maladies cryptogamiques -champignons, algues, lichens- comme le mildiou). Avec ce dosage, vous pouvez également utiliser la préparation en activateur de croissance grâce à la richesse en sels minéraux;  

Diluer 1 litre de purin pour 10 litres d’eau (en insecticide -principalement les pucerons- pulvérisation fine sur les feuilles);  

Sans dilution, le purin d’ortie fournit un bon activateur de compost.  

L’odeur, pas vraiment agréable, durant la macération est tout à fait normale. Vous pouvez conserver votre purin dans un récipient hermétique, à l’abri de la lumière et à 18-20°, durant quelques semaines.  

Attention, comme tous les produits de traitement, même s’ils sont  naturels, un surdosage de purin d’ortie peut s’avérer nocif.  

Raymond Piette. 

Publié dans Loisirs, nature | Pas de Commentaire »

Détruire les orties au jardin

Posté par randowf le 16 mars 2009

Détruire les orties envahissantes dans le jardin.

C’est très difficile avec des produits courants car elles reviennent toujours et surtout si on les arrache car il reste toujours des racines dans le sol.
Si c’est dans un endroit où il n’y a aucune plante fragile à proximité, la seule méthode que j’ai trouvée et qui est radicale, c’est de les humidifier et de les saupoudrer de sel de déneigement. 
Si il y en a beaucoup, mouiller tout l’endroit et lancer le sel à la volée sur les orties. Ne pas avoir peur de mettre du sel. Ce n’est pas cher mais c’est radical et voilà 8 ans que je l’ai fait dans un endroit de mon jardin qui était infesté d’orties et jamais aucune n’a repoussé.

Raymond Piette. 

Publié dans Loisirs, nature | 2 Commentaires »

La carte de la France augmentée d’une 23ème Région, la Wallonie.

Posté par randowf le 15 mars 2009

rwfcarteweb.jpg

La Wallonie rattachée à la France – La Wallonie 23ème  Région de France. 

Voici la carte de la représentation de la France agrandie d’une 23ème Région : La Wallonie. Bruxelles n’est pas ici représentée car un statut particulier lui sera peut-être attribué et après référendum sa situation sera déterminée. 

Pour nous wallons, le rattachement à la France ne présente que des avantages : moins d’impôts, les médicaments la moitié moins cher qu’en Belgique, pas de taxe auto, plus de bilinguisme, plus de royauté à payer, la sécurité sociale assurée à long terme, un enseignement de meilleure qualité,…. Les wallons se sentent de moins en moins à l’aise dans le costume « Belgique ». 

Le bricolage qui a fait s’obliger à vivre ensemble deux communautés tellement différentes ne peut que se briser. Le dernier roi des belges est probablement sur le trône pour un temps qui est maintenant plus que compté. 

Préparons-nous à rejoindre une grande France forte demain de plus de 5 millions de citoyens. 

Raymond Piette. 1er candidat RWF sur l’arrondissement « Marche-Bastogne-Arlon » aux élections du 07 juin 2009.(Parlement Wallon). 

Publié dans Elections 7 juin 2009, histoire | Pas de Commentaire »

La dernière ligne droite pour la rentrée des signatures de parrainage pour le RWF.

Posté par randowf le 15 mars 2009

raymondrwfpt.jpg          Objectif 5000 signatures de parrainage pour l’Europe et 220 par arrondissement pour la Province de Luxembourg pour le Parlement Wallon.

Amis et sympathisants, mais aussi à toutes celles et ceux pour qui la liberté d’expression est une des bases de la démocratie, merci de nous aider à récolter le nombre de signatures nécessaires à notre participation au scrutin du 07 juin 2009.

J’aurai l’honneur de conduire la liste RWF sur l’arrondissement « Marche-Bastogne-Arlon ».

Je remercie chaleureusement celles et ceux qui ont déjà signé ce parrainage et celles et ceux qui vont le faire. Pour rappel ces signatures doivent être en notre possession avant le 27 mars 2009 pour authentification.

Voltaire le philosophe du siècle des lumières disait  » Je puis ne pas être d’accord avec vos idées, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez les exprimer ».

Merci de votre soutien.

Raymond Piette.

1er candidat sur l’arrondissement « Marche-Bastogne-Libramont ».

Publié dans Elections 7 juin 2009 | Pas de Commentaire »

Camp Lagland – véritable réserve naturelle à Arlon

Posté par randowf le 15 mars 2009

Le camp Lagland – véritable réserve naturelle. 

Le Camp Lagland fut porté sur les fonds baptismaux en 1881. Cette année-là, la Ville d’Arlon offrit au Département de
la Guerre un champ de tir pour la garnison. Il faudra cependant attendre 1883, pour voir le 11ème de Ligne réaliser les premiers essais de tirs ! 
En 1884, enfin, du 18 août au 18 septembre, la 6ème brigade d’Infanterie inaugure les installations du champ de tir ; si les officiers trouvèrent place dans les hôtels et les maisons particulières, la troupe, au nombre de 3.000 fut logée dans les bâtiments communaux. Deux champs de tir furent créés pour les unités en période de camp : l’un de dimension assez réduite à Stockem, le second aux proportions plus vastes à Lagland. En 1895, la Ville d’Arlon établissait un bail de 12 ans avec le Département de la Guerre par lequel elle cédait un terrain de 63 hectares moyennant une redevance annuelle de 700 frs. (17,5 €). Aussitôt après la signature de cet accord, on construisit une infrastructure moderne avec des lignes de tir réglementaires ; ces dépenses s’élevèrent à plus de 20.000 frs (500 €). Ces réalisations permirent une occupation beaucoup plus importante du champ de tir, ce qui était loin de déplaire aux autorités locales. Ainsi en 1895, rien que pour le logement de la troupe, le Département de la Guerre déboursa la somme de 33.000 frs (825 €); si l’on y ajoute les dépenses pour le logement des officiers et celles effectuées par les militaires dans les cafés et les magasins, on peut imaginer l’argent en circulation à Arlon et dans les environs. Il faut aussi signaler que le Prince Albert, futur Roi-Soldat, séjourna plusieurs fois avec son régiment à Arlon : sa simplicité, sa modestie et son sentiment du devoir l’avaient très vite rendu populaire, et on aimait le voir passer à la tête de son peloton ou de sa compagnie. Au retour du camp, il s’arrêtait régulièrement avec ses hommes au café « Au repos des chasseurs »  car tous les troupiers faisaient, à pied naturellement, le trajet aller et retour d’Arlon à Lagland.  Les troupes en périodes de tir furent relativement nombreuses jusqu’au début du siècle, mais il en fut tout autrement à partir de 1906. En effet, l’espoir de voir le camp d’Arlon figurer définitivement au rang des installations militaires s’envola après la visite du Ministre de la Guerre au Camp de Lagland. L’envoi du 10 ème de Ligne en période d’exercice à Béverloo par le Général Hellebaut fut la suite logique de cet examen ! Après la fin de la guerre 1914-1918, il ne fut plus question du Camp de Lagland et il faudra attendre le début des années 1950 pour assister à la renaissance du camp avec l’installation de l’école d’infanterie à Arlon et l’Ecole des Troupes blindées à Stockem. Depuis 1982, le Camp de Lagland a connu un nouveau développement très important : l’acquisition de 700 hectares, la création de nouveaux stands de tir, la réalisation d’une piste d’écolage et la rénovation d’un complexe pour assurer le logement des troupes en période de camp. Depuis lors, le domaine comprend 2.800 hectares, constitué essentiellement de landes marécageuses, de bruyères et de bois dont un marais de 110 hectares, appelé Landbruch, reconnu comme réserve naturelle par arrêté royal. En mai 1990, les travaux du nouveau complexe du Quartier Lagland débutèrent. Le Commandant dela Composante Terre a désigné le Camp de Lagland pour devenir le centre national d’entraînement aux techniques de combat en zone urbaine et le centre national pour l’entraînement aux opérations humanitaires. Pour remplir ces nouvelles missions, le Camp est doté depuis 1998 d’un village « Aspérulange » d’une trentaine de maisons en dur et en bois sur base de caisses de munitions, d’un point de contrôle (Check-point) et d’un poste d’observation didactiques. Un second cantonnement, le compound ONU, est composé actuellement d’une soixantaine de conteneurs pour l’apprentissage de la vie de tous les jours lors d’opérations de maintien de la paix à l’extérieur de nos frontières. Il est en passe d’être terminé et aura alors 80 conteneurs. Le Camp connaît un attrait de plus en plus important pour nos unités belges et est très prisé par nos amis luxembourgeois ainsi que par les hollandais.  Le marais du Landbruch a été repris comme site Natura 2000 et fait l’objet de nombreuses visites de spécialistes en écologie de par sa grande biodiversité très variée. Nous attachons beaucoup d’importance à la gestion environnementale du domaine qui « vit » en parfaite harmonie avec les militaires. Le 19 octobre 2007, le Camp a reçu la dénomination de 2ème/4ème Régiment de Carabiniers Cyclistes-Camp de Lagland ainsi que le fanion du 2ème Régiment de Carabiniers Cyclistes comme drapeau d’unité lors d’une cérémonie au musée Royal de l’Armée. Il y aura cette année exactement 125 ans que le 11ème Régiment de Ligne commençait ses premiers tirs au sein du Camp. Pour conclure, le 2/4 Cy-Camp Lagland évolue tous les jours et a encore de belles années devant lui car les projets d’infrastructure d’entraînement ne manquent pas. 

Publié dans histoire, Loisirs, nature | Pas de Commentaire »

Site interactif pour mes amis randonneurs

Posté par randowf le 8 mars 2009

Salut à tous et toutes.

J’ai découvert un site relativement intéressant qui propose notamment (matière et excercices) des informations sur :

                       1. Les courbes de niveaux.

                       2. La Rose des vents.

                       3. Lattitudes et longitudes.

                       4. Analyse d’un bulletin météo.

Il suffit de taper : www.neroucheffmichel.be et vous arrivez sur ce site d’exercices interactifs.

On y parle aussi, de vocabulaire, sécurité routière, français, sciences, histoire,……….

Bonne découverte.

Raymond.

Publié dans Loisirs, nature, randonnees, techniques randonnee | 3 Commentaires »

Les territoires de la mémoire – Le Triangle Rouge

Posté par randowf le 2 mars 2009

 territoirememoires.jpg

 Pourquoi je porte le triangle rouge ?  Parce que résister fait partie de mon personnage, et surtout en mémoire de ceux, qui prisonniers dans les camps du IIIème Reich, portaient ce petit bout de tissus triangulaire rouge. Dans les camps, le Triangle Rouge était la marque des prisonniers politiques, ceux qui s’opposaient à l’idéologie nazie. Il est devenu aujourd’hui le symbole de la résistance aux idées d’extrême droite. Le fait, aujourd’hui de porter ce pin’s, c’est dépasser les clivages politiques, philosophiques et religieux en revendiquant ainsi son attachement à la défense des valeurs démocratiques communes. C’est croire en une société où le « bien vivre ensemble » prime sur le « laisser-aller individualiste et le repli sur soi ».  C’est résister au retour des idées d’extrême droite et travailler à l’amélioration de notre société. Porter ce pin’s c’est dire à tous « le monde que nous voulons, pour nous et pour nos enfants…demain » C’est choisir entre le chacun pour soi ou la solidarité et le respect de l’autre.  En Wallonie, l’extrême droite est encore combattue efficacement, le cordon sanitaire est maintenu mais nous nous devons d’être vigilants. Nous nous devons de veiller à ce que nos enfants sachent les atrocités commises par les nazis, mais aussi les mettre en garde contre les messages simplistes et souvent racoleurs des partis extrémistes. Pour nous rejoindre : www.territoires-memoire.be Vous pouvez aussi prendre contact avec moi : 0032.061.26.75.97 ou gsm  0478.379.499.  azimut.rando@gmail.com 

Publié dans famille, histoire | Pas de Commentaire »

Fond de sac de randonnée

Posté par randowf le 1 mars 2009

Fond de sac. Un fond de sac digne de ce nom devrait comporter : Pour le matériel. 

Deux couvertures de survie. Allumettes en boîte étanche ou briquet. De l’étoupe ou des écorces de bouleau ou zip. Une bougie. De la ficelle. Un couteau. Une aiguille et du fil à coudre. 

Des épingles de sûreté. Un sifflet (pas à roulette). Pour la pharmacie. Cartouche de pansement individuelle. 

Triangle stérile (le grand major). Deux bandes de « crêpe élastique » (une de 7 cm, une de 10 cm). Rouleau de sparadrap anallergique. Pansement à découper (au mètre) type méfix.  Compresses 7,5 x 7,5. Gants, ciseaux, pince à écharde. Désinfectant (Isobétadine). Motilium instant (digestion). Imodium instant ou Pérentérol  (diarrhée). Hirudoïde gel (hématomes). Nifluril (contusions- entorses) Compeed (cloches). 

Publié dans Loisirs, randonnees, techniques randonnee | Pas de Commentaire »

12
 

le petit baigneur du salagou |
Les ch tis carpistes II |
vivre et naviguer sur une p... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | isabelle91
| country dance
| Sadisme de Yaourt