RandoWF Visite du Maire de Bembéréké (Bénin) à Arlon.

Posté par randowf le 27 juin 2009

cartebenin2.gif


Expérience intéressante cette semaine à la Ville d’Arlon.
Monsieur Adam GARDA actuel Maire de Bembéréké, une des 77 communes du Bénin située dans le département de Borgou était en visite en la commune d’Arlon.Accompagné de Messieurs RION et HENRION, Monsieur GARDA s’est intéressé à la manière dont une Ville telle qu’Arlon fonctionne au quotidien (population, finances, environnement) de façon à utiliser les manières de fonctionner d’Arlon à Bembéréké. (On n’y signale peu les naissances, on oublie de le faire pour les décès, surtout s’il y a une pension à la clé, il y a des gens recensés ?? ayant près de 140 ans).

Le dernier recensement de la population date de février 2002 et on estime actuellement le nombre d’habitants à un peu plus de 120.000 personnes.

En ce qui concerne les compétences du Service de l’Environnement, nous avons eu le plaisir, après une prise de contact orchestrée par Messieurs EVEN, Echevin de l’Environnement et Monsieur PINSON, Directeur, de présenter « les Sources de la Semois » en commentant l’action du Contrat de Rivière « Semois-Semoy » et ensuite de guider nos visiteurs  lors de la visite d’une station d’épuration (l’eau au Bénin est comme partout en Afrique synonyme de qualité de vie et de vie tout court). Monsieur WALHAIN  (Directeur d’Exploitation) nous a assuré une visite de qualité de l’ensemble de la station de Heinsch-Stockem, il fut brillant dans ses exposés et Monsieur GARDA en est ressorti impressionné.L’après-midi était prévue pour une visite du CET (Centre d’enfouissement technique) de Habay

Protocole de rigueur, Monsieur Guy SCMIDT,  le Directeur d’exploitation du Centre d’Enfouissement Technique reçu et commenta pour Monsieur GARDA et ses accompagnateurs les subtilités et perspectives d’un bon tri des déchets et surtout d’une bonne valorisation des résultats de ces tris.

Il est évident que nous ne pouvons comparer Bembéréké à Arlon, mais une sérieuse expertise peut mener là aussi à une meilleure application de la gestion des déchets.

Une mission Idelux est prévue dans les jours à venir à destination du Bénin.

La suite de la journée fut consacrée à la visite « de terrain » du site, en fonction des demandes et aspirations de Monsieur GARDA et notre Echevin, Monsieur EVEN termina la journée par la visite des serres d’élevages des fleurs au Service de l’Environnement de la Ville d’Arlon, fleurs (50.000 / an) destinées à l’embellissement de la Ville.

Le vendredi matin fut de nouveau consacré par Monsieur PIETTE  (techniquement) au tri, à la valorisation et aux structures de la valorisation des déchets. Enfin de manière à laisser ensuite, « un peu respirer » Adam GARDA, la visite de l’Arboretum de Frassem et certaines curiosités de l’endroit était au programme.

En ma qualité (modeste) d’Eco-conseiller, j’ai essayé de répondre au mieux aux demandes d’Adam GARDA et je reste à la disposition de sa personne et de sa Commune pour toutes aides demandées et ce avec l’accord de l’Echevin de l’Environnement et du Collège communal.

Pour terminer…j’ai rencontré un « brave » homme qui je crois fait ce qu’il peut avec de petits moyens et je vais essayer avec Valère et Jean-Marie de faire le maximum pour l’y aider…..et en cela on est plus près de l’humanitaire que de la politique.

Raymond.

Eco-conseiller à la Ville d’Arlon…..aujourd’hui, c’est étrange, mais je suis fier de moi ……..

Publié dans actualités, nature, patrimoine, politique | Pas de Commentaire »

RandoWF Une journée dans les arbres, dendrologie appliquée.

Posté par randowf le 15 juin 2009

dendrologie appliquée 

Journée en dendrologie.

Bonjour.  Nous étions ce samedi, en région namuroise, près d’Assesse, avec un groupe d’accompagnateurs en randonnée et stagiaires guides nature. Pour nous guider dans un bois privé de près de 7,5 hectares, le nouveau propriétaire des lieux (un passionné) et une personnalité de l’Administration, ayant entre autres, participé à l’élaboration du nouveau code forestier et aussi ancien professeur d’université. Les différentes explications qui ont émaillé cette journée étaient pertinentes et dépassant largement le cadre des simples renseignements habituels donnés en randonnée. Pour rappel, depuis 1854 (code napoléon) la forêt a augmenté de 315.000 hectares à 555.000 hectares, soit 30% du territoire wallon.  La forêt wallonne est équilibrée, 47% de résineux et 53% de feuillus avec en 20 ans une augmentation du volume sur pied des forêts de 26 millions de m3. Les 120.000 propriétaires privés représentent 53% de la surface boisée, le restant est constitué de forêts publiques. Les objectifs du nouveau « Code forestier » sont : - Produire du bois de qualité mais aussi en quantité.                         – Lutter contre le réchauffement climatique et sauvegarder la biodiversité.                         - Lutter contre le morcellement et diversifier les forêts. 

                        - Développer l’emploi en soutenant le rôle économique du patrimoine forestier. 

                        - Garantir le rôle social, récréatif et éducatif de la forêt. Ce samedi, nous nous sommes intéressés à la bonne gestion de ce bois privé, abandonné depuis plus de trente ans et donc laissé dans un état particulièrement grave au niveau de l’entretien. Les explications fournies concernaient bien évidemment la qualité des peuplements sur place et futurs, la suppression d’éléments malsains (beaucoup de frênes), l’enlèvement de peupliers mal plantés, des plantations d’aulnes en bordure de ruisseau, une importante éclaircie dans une plantation d’épicéas (qui ne devait pas se trouver là…), différentes techniques et réflexions étaient de mise. Cerise sur le gâteau, au haut d’un arbre haut, le nid d’une buse avec un des jeunes qui nous observait de ses ronds yeux curieux. La flore était diverse et riche et de nombreuses traces de chevreuils et renards étaient également présentes.  Belle journée très motivante pour qui aime la nature au sens le plus profond, et qui s’est clôturée par l’explication des outils servant aux mesurages des arbres sur pied. Merci à l’ami H. qui était à la base de cette rencontre.Raymond. 

Publié dans famille, histoire, Loisirs, nature, patrimoine | Pas de Commentaire »

RandoWF Le castor fiber à toutes les sauces, menaces sur son habitat

Posté par randowf le 14 juin 2009

Castor fiber, le castor européen.

site de vie du castor

Le castor fiber est un (grand) rongeur aquatique, autrefois commun, il est de nouveau rencontré dans quelques cours d’eau et zones humides. Longtemps chassé pour sa fourrure, sa viande et le castoréum, il a survécu en petits groupes à une extinction quasi complète.

En Europe au début du XXème siècle on en dénombrait moins de 1300 individus, grâce toutefois à un programme de protection suivit d’une réintroduction en petits noyaux de population, le castor fiber est actuellement présent sur certains cours d’eau, il est évalué à plus de 400.000 individus.

L’espèce reste cependant vulnérable, fragmentation écologique du territoire, colonisation difficile du réseau de cours d’eau en sous-bassin versant et ce souvent au départ d’un seul couple fondateur, possibilité de consanguinité et dérive génétique au sein de la population d’un bassin trop étroit.

En Belgique, après un retour naturel dans la région de l’Est du Pays, le castor fiber fut réintroduit clandestinement à partir de la France et de  l’Allemagne. Aujourd’hui la population de castors est estimée à près de 800 individus.La re-colonisation se poursuit progressivement sur tout le territoire avec des problèmes ponctuels de dégradation d’espaces naturels et en amenant toutefois ailleurs des créations de sites humides propices à la biodiversité.Malheureusement, l’écotourisme en plein essor devient de plus en plus envahissant et irresponsable principalement en Ardenne.  Une entreprise commerciale s’est installée, créant d’abord des guides castors (formation payante) et proposant ensuite aux populations bataves et flamandes, principalement, de visiter les endroits de sites à castors.Le castor fiber est placé à toutes les sauces (non il n’est pas encore au menu des restaurants), la visite des sites est prolongée de visites au parc Chlorophylle, aux grottes (parfois protégées et donc dégradées), à la cuisine de terroir, à la bière locale d’Ardenne, au chocolat….vraiment n’importe quoi….le but étant de faire du fric, sans aucun respect des sites.Et le dernier projet de ces mercantiles est l’organisation de visites des sites de castors en kayak le long de la Semois (préservée jusqu’à présent), conclusion, dégradation du biotope et dérangements continuels des castors fiber dans leur habitat.Espérons que bientôt, la DNF, prendra en considération cet aspect des choses et interdira la proximité de ces sites à ce type d’activité. En ce qui me concerne, je vais lutter pour que la partie des marais de la « Haute Semois » soit immédiatement interdite à cette entreprise dans le cadre de son activité commerciale et ameuter les Services concernés en région de Semois et surtout d’Ourthe pour mettre fin à cet envahissement de zones sensibles et donc terriblement vulnérables.Raymond. 

Publié dans actualités, famille, histoire, Loisirs, nature, patrimoine, randonnees | Pas de Commentaire »

RandoWF Nous sommes en guerre pour que vive la Wallonie.

Posté par randowf le 9 juin 2009

N’en déplaise à certains…….nous sommes en guerre (politique et économique, donc vitale) ! 

Au lendemain de cette élection du 07 juin 2009, même si certains s’imaginent encore vivre dans un pays appelé Belgique…il n’en est plus rien.

La Belgique a cessé d’exister. 

Bien évidemment les structures sont toujours là, mais pour combien de temps ? La Flandre une fois de plus se (dé)marque en votant à droite. 
La défunte Volksunie a laissé la place à un noyau dur représenté aujourd’hui par la N-VA.

Bart De Wever disait ce week-end ne pas s’intéresser aux résultats électoraux en Wallonie car il s’agissait pour lui, de politique étrangère à la Flandres.

Dès aujourd’hui dit-il, plus un seul cent flamand pour ce pays de l’étranger qu’est la Wallonie, ne sera versé… La N-VA totalise : 13,5% des voix, le Vlaams Belang : 15,2¨%, la LDD : 7,6% soit au total de ces partis autonomistes et indépendantistes : 36,3% des voix, plus d’un flamand sur trois a voté la fin de la Belgique.

En Wallonie, les wallons ont de nouveau voté « belge », encore une ardeur de retard.  Il faut dire que choisir entre peste (MR) et Choléra (Ecolo) n’était pas aisé, (la faute au PS) mais nos citoyens pouvaient au lieu de voter blanc donner leurs voix aux petits partis….que Nenni !  Demain les flamands, renforcés sur leur droite par ces 36,3% de voix et leurs revendications « anti-wallons » qui seront, ne nous y trompons pas reprises par l’ancien partenaire du N-VA, le CD&V vont radicaliser encore plus le débat.La Belgique a cessé d’exister.N’en déplaise à certains, nous sommes en guerre…. Patton disait « dans le doute, j’attaque », mais le wallon préfère douter….Que se lèvent les Chouans, les Résistants….

Bart De Wever dit, « Le jeu est impossible dans ce pays, tout est bloqué, donc ça ne peut pas devenir encore plus impossible, c’est déjà TOTALEMENT impossible ».

Je me revois au Congrès de Namur (les larmes aux yeux) entonner avec tant d’autres «  Aux armes citoyens, …. » 

Courage camarades, marchons, marchons…..

Raymond.   

Publié dans actualités, Elections 7 juin 2009, famille, histoire, patrimoine, politique | Pas de Commentaire »

RWF Les résultats RWF sur la Province de Luxembourg

Posté par randowf le 8 juin 2009

RWF  Les résultats RWF sur la Province de Luxembourg dans actualités xls rsultatsde200908062009.xls

Bonjour à toutes et tous.

Je viens de mener ma première campagne électorale pour le RWF et je suis fier de nos résultats.

Cela ne fut pas facile, sans pratiquement aucune visibilité médiatique, sans grands moyens (sans subsides) financiers, avec la volonté de respecter les consignes d’affichage (pas d’affichage sauvage), considérant le petit nombre de militants capables d’une présence régulière sur « le terrain », je considère que nous avons accompli notre tâche au mieux.

Vous trouverez, ci-joint, le tableau des résultats complets nous concernant en Province de Luxembourg.

Pour les grands partis, il semblerait que les sondages se soient « un peu plantés », notre combat continue, d’ores et déjà, je suis partant pour les élections communales et provinciales de 2012, je vais continuer la prise de contacts suite aux propositions spontanées reçues en constitution des listes.

Avec les colistiers, colistières et membres, nous aurons bientôt un débriefing ouvert aux critiques et perspectives pour l’avenir. 

A bientôt, et plus que jamais soyons pour la Liberté, La Solidarité, la Laïcité, que vive la Wallonie bientôt dans la République de France.

Raymond Piette

Publié dans actualités, Elections 7 juin 2009, famille, histoire, politique | 1 Commentaire »

 

le petit baigneur du salagou |
Les ch tis carpistes II |
vivre et naviguer sur une p... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | isabelle91
| country dance
| Sadisme de Yaourt