RandoWF Félicitations à toi qui a plus de cinquante ans.

Posté par randowf le 5 août 2009

Afficher l'image en taille réelle RWF………….Félicitations aux plus de 50 ans ….. A vous tous qui avez plus de cinquante ans……bon anniversaire. 

Vous devriez selon les normes actuelles ne plus être de ce monde. Dès le berceau après un accouchement à la maison, sans écographie, sans gynéco présent, vous avez été déposé dans un berceau dont la peinture recelait une certaine dose de plomb. Plus tard aucune protection n’existant, vous pouviez introduire une fourchette dans une des prises de courant. 

Les médicaments n’étaient pas pourvus (comme d’ailleurs les produits d’entretien) de bouchons sécurisés, les armoires n’étaient jamais fermées à clés. Pour le vélo, souvent rafistolé de partout, vous ne portiez pas de casque, souvent pour s’arrêter les pieds étaient plus utiles que les freins souvent défectueux. En voiture avec papa et maman, vous étiez à l’arrière sans ceinture de sécurité et la voiture était sans airbags (R4 et 2CV). L’été avec le fermier du coin vous vous laissiez porter dans la remorque à foin sans aucun point d’attache, cheveux au vent en dansant sur le plancher. 

Pour boire, vous partagiez à même le goulot les boissons présentes, parfois dans les abreuvoirs des bestiaux ou à même le tuyau d’arrosage. Vous mangiez des vrais gâteaux, du vrai pain, du vrai beurre, du vrai sucre et sans jamais être obèses….vous jouiez toute la journée dehors. Vous construisiez des caisses à savon, en prenant de sacrées embardées mais sans se plaindre de peur de ne pas pouvoir recommencer le lendemain. Du matin au soir vous étiez dehors car pas moyen de vous rappeler, pas de gsm, pas de télé-alarme et personne ne s’inquiétait, vous rentriez quand la faim vous y contraignait. 

A cette époque, pas de Playstation, Nintendo, pas 99 canaux sur le câble, d’ailleurs pas de câble (uniquement la RTB) et le relais de Paris, pas de DVD, pas d’ordinateur…..seulement un baby-foot au café du village. Lorsque vous tombiez ou étiez blessé, c’était un accident, personne n’était poursuivi, c’était un simple accident. Vous inventiez des jeux avec des bâtons et des balles de chiffons. Vous suciez des cailloux, mangiez des vers de terre, des crottes de lapin, des tartes à la boue…. 

Quand vous alliez chercher un copain c’étain sans rendez-vous, vous entriez sans frapper et si le copain était là en train de manger vous finissiez son repas avec lui. Les élèves doués étaient diplômés, les moins doués étaient recalés ….les résultats n’étaient jamais « ajustés ». Vous assumiez vos actions. Vous n’étiez pas des victimes de la « Société ». 

Finalement, vous avez été les plus grands preneurs de risques de tous les temps. Mais vous aviez, LA LIBERTE, LES SUCCES, LES ECHECS et LES RESPONSABILITES, de vos actes, et vous avez ainsi appris à vivre avec. Sincères félicitations.  Pour rappel, je vais avoir 62 ans et j’ai connu et apprécié tout cela et surtout, les images de ce temps là me restent gravées à jamais comme les images d’un merveilleux mode de vie à jamais disparu. Raymond. 

Publié dans actualités, famille, histoire, Presentation, sentiers de france | Pas de Commentaire »

 

le petit baigneur du salagou |
Les ch tis carpistes II |
vivre et naviguer sur une p... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | isabelle91
| country dance
| Sadisme de Yaourt