RANDOWF Un si beau petit « Pays »

Posté par randowf le 4 janvier 2010

chevaldetrait1.jpg

Randowf            c’était mon si beau petit pays. 

 

C’était il y a bien longtemps, j’habitais un si beau petit pays, plutôt un écart (hameau), d’ailleurs. 

 

J’avais l’impression, tout au moins jusqu’à mes six ans et mon entrée à l’école communale auprès de Madame Treize, rides et poils sur le menton. Que le monde devait s’arrêter aux limites de ma vision d’enfant. 

 

Je voyais fumer tout en bas les usines de Phénix Works et des Tubes de la Meuse, plus loin la haute cheminée des Cristalleries du Val St Lambert. A certaines heures de la journée, c’était le signal du tram passant des Cahottes vers Mons (en wallon il disait « treus francs, treus francs, …..). 

 

Et ma vie se remplissait de petits bonheurs, la traite des vaches, soigner les poules et les canards,jouer dans la cour, suivre grand-père dans ses petits travaux…..et à midi aller jusqu’à la ferme des Florkin-Dans, chercher mon sachet de frites (ils en mangeaient tous les jours) et prendre mes points pour les petits soldats « De Beukelaere ».   

 

C’était il y a bien longtemps un si beau petit pays. 

 

Autour de notre maison, l’horizon était, prairies, champs de blé, ou d’avoine et prairies remplies d’arbres à fruits, les vaches avaient un nom, les chevaux aussi, et le soir j’aimais voir Lambert rentrer  de la campagne assis sur Coco, il avait gardé de son repas (pendant sur le côté de son collier dans son grand mouchoir à pois) un bout de tartine ou de tarte et il me laissait le lui donner…..je sens encore ses lèvres me lécher la main ouverte. Je me rappelle de ses yeux, marrons, doux et reconnaissants. Il était beau , il sentait bon le foin et la campagne, Lambert savait le conduire et je crois que Coco était heureux. 

 

J’ai vu pleurer Lambert quand ils l’ont emmené en bétaillère trop âgé vers l’abattoir, moi je ne comprenais pas , mais Lambert lui, bien évidemment savait et j’en suis persuadé …Coco aussi lui s’avait où il allait…..Est-ce un souvenir faussé par las années ? Je ne sais pas, mais je pense lui avoir vu couler des larmes de ses doux yeux marrons ….et je ne comprenais pas, et à mes questions….la bête réponse…..plus tard quand tu seras grand tu comprendras….c’est la réponse que font les grands quand ils ne savent plus quoi dire. 

 

La suite pour bientôt. 

Raymond (Loup Blanc). 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

le petit baigneur du salagou |
Les ch tis carpistes II |
vivre et naviguer sur une p... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | isabelle91
| country dance
| Sadisme de Yaourt