RANDOWF Hugues Aufray New Yorker for ever

Posté par randowf le 1 janvier 2010

sanstitre.bmp

RANDOWF.

Une page vierge d’une année encore vierge. 2010. 

Ma compagne vient de m’offrir le CD de Hugues « Hugues Aufray New Yorker » c’est fabuleux, ces duos sont de toute première qualité et son texte d’introduction me rappelle ma lointaine jeunesse et sa découverte de Dylan.  Je lui souhaite bien évidemment longue vie, mais j’ai l’impression d’un disque testament….. 

Ce chanteur, bien qu’un peu marginal, m’a conduit tout au long de ma vie au long  de ses mélodies où je retrouvais dans ses images ma Wallonie qui bougeait a toujours été de mes chansons.  De son passage à l’Eurovision un 21 mars à aujourd’hui (tient Copenhague était cette année le lieu de l’écologie) Hugues n’a pas changé, même allure, même recherche , bien sur il a beaucoup neigé sur ses cheveux depuis cette première rencontre avec Zimmerman (Bob Dylan). Mais Hugues n’a pas changé…..et nous t’aimons tous pour ta fidélité…. Sans toi, nous n’aurions pas connu « la fille du nord » « n’y pense plus tout est bien » « Au coeur de mon pays » « nous serons libres » ….et tant d’autres. 

Merci à ma compagne de ce cadeau. 

Merci à toi Hugues de ce cadeau qu’est ta vie de  chansons pour nous. Longue vie encore à toi et des centaines de chansons. 

Raymond.. (Loup Blanc)     

Publié dans actualités, famille, histoire, Hughes Aufray | Pas de Commentaire »

RandoWF Hugues Aufray au Wex à Marche, 31 octobre 2009

Posté par randowf le 2 novembre 2009

hughesauffray1.bmphughesauffray6.jpghughesauffray2.jpghughesauffray3.jpg

RWF  Un jeune homme de quatre-vingt ans sur la scène du Wex à Marche : Hugues Aufray. Nous étions plus de 2.600 ce samedi soir au Wex, debout à applaudir ce jeune homme de quatre-vingt ans qui venait de nous offrir plus de deux heures de pur bonheur. En le regardant, jouer, parler avec son public, se déplacer sur la scène, je pensais …..Bien évidemment ses cheveux ont blanchis mais « il n’a pas changé ». 

Je me sentais transporté en 1964 lorsqu’il termina quatrième du concours de l’Eurovision à Copenhague (il méritait de gagner) il était déjà ce qu’il est toujours….un homme droit, modeste et fier, chaleureux, proche du public et si il termina au Wex, son tour de chant ici à Marche par un « on se reverra…. », Où que tu sois Hugues, tu seras toujours dans nos cœurs.

 « En 1964, Jacques Tournier, chef d’orchestre écrivait de lui….. Cher Hugues Aufray,  Depuis votre enfance bretonne, vous aimez les ports. Et les ports vous le rendent bien. Il était donc normal que Copenhague vous porte chance, car c’est une ville où les rues s’ouvrent en deux pour laisser passer les navires, où l’on est réveillé par le cri des mouettes. Je me réjouis chaque jour de vous y avoir conduit le 21 mars dernier pour le concours de l’Eurovision. C’était le jour du printemps. Votre chanson saluait son retour. Le vent qui s’est levé ce soir-là vous a définitivement poussé vers la haute mer. Et depuis vous y voguez fièrement. Du quai, je vous salue avec amitié. 

Jacques Tournier »

 Quel bel hommage prémonitoire quand à sa future immense carrière.  Cet homme qui vit à Paris et le plus souvent possible en Ardèche (Orgnac) auprès de ses chevaux, est un exemple pour notre jeunesse, tolérance, amitié, partage,….moi qui suis non croyant j’adhère à sa manière de voir le monde…. »La couleur ne fait pas l’homme »….. Longue vie cher Hugues et sans aucun doute…..quelque part….on se reverra. Salut l’Artiste.  Raymond. 

Publié dans actualités, famille, histoire, Hughes Aufray, Loisirs | Pas de Commentaire »

 

le petit baigneur du salagou |
Les ch tis carpistes II |
vivre et naviguer sur une p... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | isabelle91
| country dance
| Sadisme de Yaourt